Énergie, climat et environnement
Lundi, 15 Septembre, 2014

Tribune 44 | Malgré la crise économique, les ménages européens ont connu une forte hausse des prix de l'énergie au cours des quatre dernières années. Le prix moyen de l'électricité a en effet augmenté de 6,6% entre 2011 et 2012, après une hausse de 6,3% entre 2010 et 2011. Dans l'UE 28, le prix de l'électricité (toutes taxes comprises) s'élevait à 0,201€ le kWh au deuxième semestre 2013, contre 0,195€ en 2012 et 0,184€ en 2011. C’est au Danemark (0,294€ le kWh), en Allemagne (0,252€), à Chypre (0,248€) et en Irlande (0,241€) qu’on observe les prix les plus élevés. Les prix les plus bas de l'UE se trouvent en Bulgarie (0.088€ le kWh), en Roumanie (0,128€) et en Hongrie (0,133€).

D’où (...)




Vendredi, 29 Août, 2014

Opinion | Les pays tels que le Danemark, l'Allemagne et l'Irlande, qui sont confrontés aux prix les plus élevés de l'électricité de l'UE, sont précisément ceux qui ont amorcé la sortie du nucléaire et/ou se sont engagés dans une politique bas carbone ambitieuse | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, Président du Pôle Energie, Climat et Environnement de l’Institut Thomas More | Publié dans L’Echo (Belgique), 29 août 2014

En dépit de la crise économique, les ménages ont connu une augmentation récurrente des prix de l’électricité ces dernières années. Dans l’UE 28, le prix moyen de celle-ci (toutes taxes incluses), pour les ménages moyens, était de 0,201 EUR/kWh durant le second semestre 2013 contre (...)




Lundi, 7 Juillet, 2014

Séminaire de l'Institut Thomas MoreMardi 8 juillet 2014, 15h30-17h | Paris

Si de nombreuses questions restent posées sur l’état réel des réserves, les moyens techniques de son exploitation, sur son insertion dans les réseaux de transport, etc., la découverte d'un gisement de gaz dans les eaux territoriales chypriotes en 2011, constitue un élément neuf et potentiellement majeur dans le paysage énergétique de la Méditerranée orientale et, par voie de conséquence, pour l’EuropeIl provoque aussi, par contrecoup, un véritable « grand jeu » régional impliquant notamment la Turquie (du fait de son occupation du nord de Chypre), Israël et le Liban (dont les gisements de gaz offshore jouxtent ceux de Chypre). (...)




Jeudi, 26 Juin, 2014

Opinion | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, Président du pôle Energie, Climat, Environnement de l’Institut Thomas More | Publié dans L’Écho (Belgique), 26 juin 2014

Il existe actuellement, en Belgique, deux mécanismes de soutien accordé à l’énergie éolienne offshore (en mer). Celui qui concerne les trois premières concessions domaniales : C-Power, Belwind et Northwind, pour lesquelles la clôture financière (financial close) est antérieure à la date de l’arrêté royal du 4 avril 2014, et celui qui concerne les quatre concessions restantes qui bénéficient d’un mécanisme flexible de soutien ayant comme seul élément variable le prix de l’électricité, sous réserve de révisions éventuelles (...)




Lundi, 23 Juin, 2014

Rencontre de l'Institut Thomas More | Lundi 23 juin 2014, 19h | ASIEM, Paris

 

En partenariat avec

Croissance démographique, intensification des activités industrielles, extension de l’irrigation agricole, nos besoins en eau ne cessent de s’accroître, avec la crainte grandissante d’en manquer un jour. Dans le même temps, aujourd’hui, près de 4 milliards de personnes n’ont toujours pas un accès satisfaisant à l’eau potable, alors que nombre d’entre elles habitent dans des régions qui regorgent souvent de ressources en eau.

Si la ressource est là, renouvelable, réutilisable, comment se fait-il qu’elle reste encore inaccessible à la moitié de l’humanité ? Quels (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13