Énergie, climat et environnement
Lundi, 23 Juin, 2014

Rencontre de l'Institut Thomas More | Lundi 23 juin 2014, 19h | ASIEM, Paris

 

En partenariat avec

Croissance démographique, intensification des activités industrielles, extension de l’irrigation agricole, nos besoins en eau ne cessent de s’accroître, avec la crainte grandissante d’en manquer un jour. Dans le même temps, aujourd’hui, près de 4 milliards de personnes n’ont toujours pas un accès satisfaisant à l’eau potable, alors que nombre d’entre elles habitent dans des régions qui regorgent souvent de ressources en eau.

Si la ressource est là, renouvelable, réutilisable, comment se fait-il qu’elle reste encore inaccessible à la moitié de l’humanité ? Quels (...)




Mercredi, 18 Juin, 2014

Tribune 42 | Le conflit géopolitique autour de l’Ukraine, les risques et menaces sur les exportations de gaz russe à destination de l’Europe et la récente signature d’un contrat gazier sino-russe (Shanghaï, le 20 mai 2014) appellent l’attention sur les relations énergétiques entre l’UE et la Russie. Si les autorités européennes ont cherché à dépolitiser la question, les dirigeants russes font toujours prévaloir une approche stratégique et géopolitique. Dans ce jeu d’interdépendances, l’UE et ses États membres disposent de réelles marges de manœuvre, pour autant qu’ils conduisent une politique cohérente et volontaire | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More

(...)




Jeudi, 29 Mai, 2014

Tribune 41 |  Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, Président du pôle Energie, Climat, Environnement de l'Institut Thomas More | Disponible en anglais

Three main events, within the last decade, have been affecting the gas business in the Balkans. At first, President Putin’s geopolitical strategy. One of President Putin’s principal objectives is to restore some of Russia’s former global power status. Ukraine is central to this strategy. Russian’s violation of Ukrainian sovereignty in Crimea could be the first step in an attempt to control the entire country and, at the same time, a test to NATO’s effectiveness. However, it is not just a matter of expanding its turf, but the Crimea annexation has also economic (...)




Mardi, 1 Avril, 2014

Opinion | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, Président du pôle Energie, Climat, Environnement de l’Institut Thomas More | Publié dans L’Écho (Belgique), 1er avril 2014

Le prix de l’électricité est très élevé en Belgique ce qui affecte le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité des entreprises. L’objet de cet article est d’analyser plus spécialement la contribution du renouvelable à la cherté de l’électricité en Wallonie. Les surcoûts liés au renouvelable sont, en effet, répercutés dans le prix de l’électricité facturés aux consommateurs finaux et, en particulier, dans les factures des ménages (clients basse tension). Ils proviennent essentiellement :

  • des quotas de (...)



Jeudi, 13 Février, 2014

Tribune 39 | La question de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement comme droit humain est aujourd’hui largement débattue au sein de l’Union européenne. Pour rendre effectif ce droit, le plus grand défi à relever est celui de l’accessibilité financière. Les ménages à faible revenu peuvent en effet rencontrer des difficultés à payer leurs factures et les familles nombreuses peuvent être défavorablement touchées par des structures tarifaires qui rendent l’eau plus chère pour les gros consommateurs. Le droit de l’homme à l’eau potable exige que le prix de l’eau soit abordable pour tous les utilisateurs. La participation des usagers et de la société civile dans les processus de prise de (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15