Énergie, climat et environnement
Jeudi, 29 Décembre, 2011

Opinion | Est-il bien raisonnable de faire payer aux consommateurs le subventionnement massif des énergies éoliennes et photovoltaïques ? Article de Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, membre du Conseil d'orientation de l'Institut Thomas More | Publié dans La Libre Belgique du 29 décembre 2011

L’objectif négocié par la Belgique, dans le cadre du protocole de Kyoto, est de réduire d’ici à 2012, les émissions de CO2 de 7,5% par rapport à 1990. Dans ce cadre, la Flandre s’est engagée à réduire ses émissions de 6% et la Wallonie de 8% ce qui signifie pour cette dernière un effort important dans un environnement économique défavorable.

En outre, l’UE exige de la Belgique que, d’ici à 2020, la part des (...)




Lundi, 24 Octobre, 2011

Tribune 31 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

L’énergie éolienne est l'une des énergies renouvelables qui connait la plus forte croissance en Europe. Fin 2010, l’Europe disposait d'une capacité éolienne de 84,278 MW, ce qui lui permettait de produire 181 TWh d’électricité, représentant 5,3% de la consommation globale de l’Union Européenne, contre 4,8% en 2009 et 3,8% en 2007. En 2010, 9,883 MW de production d’énergie éolienne ont été installés à travers l’Europe, dont (...)




Jeudi, 8 Septembre, 2011

Rencontre de l’Institut Thomas More | Lundi 26 septembre 2011, 17h30-19h30, Bruxelles (Hôtel Renaissance)

Les entreprises de transport et de distribution d’électricité sont confrontées, dans un contexte économique et financier défavorable, à des adaptations de gestion et des stratégies d’investissement difficiles, à la suite de décisions politiques pour lesquelles elles n’ont pas été consultées de manière adéquate. La diminution progressive, non-coordonnée au niveau européen et extrêmement variable d’un pays à l’autre, de la capacité nucléaire ainsi que la dissémination de la production d’énergie électrique renouvelable intermittente (éolienne, photovoltaïque) impliquent un renforcement (...)




Lundi, 18 Avril, 2011

Tribune 30 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

Oil reserve depletion, security of supply, energy saving, energy independency, pollution and GHG emissions lead to the basic question: are there realistic alternatives to gasoline and diesel oil, the conventional fuels used for transport? A holistic approach involving all stakeholders like technology, business, consumers, governments, infrastructure and at last but not least environment, is the more efficient and realistic way to discuss this (...)




Mardi, 26 Octobre, 2010

Tribune 28 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

The issue of climate change has been politicized decades ago and lost its purely scientific character, in the service of ideological, political and economics aims. For the last 10 or 15 years, emotions and feelings appear to progressively take precedence over science. Debates about energy and climate policies are too often confusing and emotional due to misinformation and because people are mixing up ideological, political and factual arguments. (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13