Énergie, climat et environnement
Vendredi, 29 Juin, 2012

Tribune 35 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

La part croissante des énergies renouvelables dans la production d’électricité de l’Union Européenne requérant de plus en plus de centrales alimentées au gaz pour compenser la production intermittente d’électricité, le remplacement des centrales au charbon, le transfert partiel du secteur énergétique européen du nucléaire vers le gaz (en conséquence de la catastrophe de Fukushima de 2011 au Japon), la réduction attendue des (...)




Lundi, 12 Mars, 2012

Tribune 32 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

The European Union has committed to cut GHG (GreenHouse Gases) emissions by 8% by 2012 and by 20% by 2020. To help meet those targets, a financial instrument in the form of a cap and trade scheme, known under the acronym “EU ETS” (EU Emission Trading System), was adopted at the Environment Council of October 13, 2003. It was then launched on January 1, 2005. Following a “testing period” (2005-2007), the second phase will come to an end this (...)




Jeudi, 29 Décembre, 2011

Opinion | Est-il bien raisonnable de faire payer aux consommateurs le subventionnement massif des énergies éoliennes et photovoltaïques ? Article de Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, membre du Conseil d'orientation de l'Institut Thomas More | Publié dans La Libre Belgique du 29 décembre 2011

L’objectif négocié par la Belgique, dans le cadre du protocole de Kyoto, est de réduire d’ici à 2012, les émissions de CO2 de 7,5% par rapport à 1990. Dans ce cadre, la Flandre s’est engagée à réduire ses émissions de 6% et la Wallonie de 8% ce qui signifie pour cette dernière un effort important dans un environnement économique défavorable.

En outre, l’UE exige de la Belgique que, d’ici à 2020, la part des (...)




Lundi, 24 Octobre, 2011

Tribune 31 | Par Jean-Pierre SCHAEKEN WILLEMAERS, ancien membre du comité exécutif de Tractebel Engineering, ancien vice-président executif de Suez Tractebel EGI (Electricity and Gas International), membre du Conseil d'orientation de l’Institut Thomas More | Disponible en anglais

L’énergie éolienne est l'une des énergies renouvelables qui connait la plus forte croissance en Europe. Fin 2010, l’Europe disposait d'une capacité éolienne de 84,278 MW, ce qui lui permettait de produire 181 TWh d’électricité, représentant 5,3% de la consommation globale de l’Union Européenne, contre 4,8% en 2009 et 3,8% en 2007. En 2010, 9,883 MW de production d’énergie éolienne ont été installés à travers l’Europe, dont (...)




Jeudi, 8 Septembre, 2011

Rencontre de l’Institut Thomas More | Lundi 26 septembre 2011, 17h30-19h30, Bruxelles (Hôtel Renaissance)

Les entreprises de transport et de distribution d’électricité sont confrontées, dans un contexte économique et financier défavorable, à des adaptations de gestion et des stratégies d’investissement difficiles, à la suite de décisions politiques pour lesquelles elles n’ont pas été consultées de manière adéquate. La diminution progressive, non-coordonnée au niveau européen et extrêmement variable d’un pays à l’autre, de la capacité nucléaire ainsi que la dissémination de la production d’énergie électrique renouvelable intermittente (éolienne, photovoltaïque) impliquent un renforcement (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13