Sécurité et défense européenne
Vendredi, 29 Janvier, 2016

Opinion | Professeur à l'Université Paris 4-Sorbonne, président de Population & Avenir, et membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More, Gérard-François DUMONT formule une analyse critique sur les manquements de la construction européenne. Pour lui, la cacophonie qui règne dans l’UE face à la crise migratoire n’est pas une surprise. Le volet sécuritaire de l’espace Schengen n’a jamais fonctionné, dit-il. Et les mesures que les dirigeants sortent à la hâte de leur chapeau ne peuvent que souligner l’impasse dans laquelle ils se trouvent | Publié dans La Tribune de Genève, vendredi 29 janvier 2016

 

| La crise migratoire a réveillé les tensions dans l’UE. Pourquoi n’arrive-t-on pas (...)




Samedi, 2 Janvier, 2016

Opinion | L'idée de créer une armée européenne est un projet qui remonte à l'Europe des six dans les années 1950. Après avoir été rejetée par l'Assemblée Nationale française en 1954, l'idée d'une communauté européenne de défense avait définitivement été mise de côté. Quel sens faut-il donc donner aux récentes déclarations de Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances, en faveur d’une « armée européenne » ? Cette proposition est-elle crédible ? Peut-elle aboutir ? N’est-elle pas avant tout une proposition visant à faire accepter aux Allemands, toujours traumatisés par le souvenir de la seconde guerre mondiale, un accroissement des dépenses militaires ? | Interview de Jean-Sylvestre (...)




Vendredi, 18 Décembre, 2015

Opinion | Il convient de rappeler l’importance de la relation politique et militaire entre Paris et Londres, alors que se tient le 17 décembre un Conseil européen crucial | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More | Publié sur Challenges.fr, le 18 décembre 2015

Le 23 janvier 2013, David Cameron promettait à ses compatriotes l’organisation d’un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne (UE). Un certain temps, la question semblait relever des conflits internes au Parti conservateur, mais le premier ministre a depuis posé ses exigences (compétitivité et flexibilité de l’Europe, rétrocession de pouvoirs vers les Etats membres et primauté des (...)




Mardi, 24 Novembre, 2015

Analyse | La phrase « Le Pacte de Sécurité doit prévaloir sur le Pacte de Stabilité », énoncée par François Hollande à Versailles le 16 novembre dernier a fait mouche auprès d’un auditoire largement déboussolé. Il ne s’agit pas de prétendre que la sécurité n’est pas prioritaire, mais depuis quand la « stabilité » ne fait-elle plus partie des éléments essentiels de la sécurité ? | Par Paul GOLDSCHMIDT, membre du Conseil d'orientation de l'Institut Thomas More

On dira que le Président ne faisait référence qu’au « Pacte de Stabilité » imposant des règles budgétaires contraignantes aux pays membres de l’UEM et ne visait aucunement la stabilité du corps social. Dans ce cas, il devrait se (...)




Lundi, 23 Novembre, 2015

Podcast | Après les attentats terroristes du 13 novembre, comme après ceux du mois de janvier, le débat sur le rétablissement du service national est relancé. La France a-t-elle besoin de retrouver ce que certains présentent comme un « creuset de l’identité nationale » ? En a-t-elle les moyens financiers ? Cela correspond-il aux enjeux de sécurité auxquels la France est confrontée ? Est-ce souhaitable ? Charles MILLON, ancien ministre français de la Défense et administrateur de l’Institut Thomas More, était l’invité, avec Marie-Françoise BECHTEL, député (apparentée SRC) de l’Aisne et Pierre JOXE, ancien ministre de la Défense et ancien ministre de l’Intérieur de l’émission Sénat 360, sur Public (...)