Sécurité et défense européenne
Lundi, 29 Juin, 2015

Podcast | Retrouvez la vidéo de la table ronde intitulée  "L’Empire contre-attaque : vers une nouvelle guerre majeure en Europe ?" à laquelle participait Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l'Institut Thomas More, lors des Rencontres IHEDN qui ont eu lieu le samedi 6 juin 2015, à Paris (Ecole Militaire)

 

| Voir la vidéo

 


 




Lundi, 22 Juin, 2015

Podcast | 40 nouveaux missiles, un nouveau sous-marin : Vladimir Poutine, le président russe, a annoncé le 16 juin dernier le renforcement de son arsenal nucléaire. La réponse de l’OTAN ne s’est pas fait attendre : « Ce bellicisme nucléaire est injustifié, dangereux et déstabilisant », a réagi son secrétaire général, Jens Stoltenberg. L'annonce russe intervient après celle du Pentagone de vouloir stationner des armes lourdes dans certains pays d’Europe de l’Est. Alors que le comportement et les réactions des Russes et des Américains ont un relent de guerre froide, les annonces de Vladimir Poutine ne sont pas une surprise, selon Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur à l’Institut Thomas More et (...)




Lundi, 22 Juin, 2015

Points clés 4 | Le 16 juin 2015, Vladimir Poutine annonçait que l’armée russe déploierait 40 nouveaux missiles balistiques intercontinentaux. La décision s’inscrit dans une entreprise générale de réarmement lancée bien avant. L’OTAN et ses États membres ne peuvent rester indifférents | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l'Institut Thomas More

Sur fond de « paix froide » entre la Russie et l’Occident, Vladimir Poutine a annoncé le déploiement de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux d’ici la fin de l’année 2015. L’initiative est présentée comme une réponse à la défense anti-missile américaine et au projet de stockage d’armes lourdes sur le territoire d’États (...)




Mercredi, 3 Juin, 2015

Analyse | La mer Noire est une partie de la « plus grande Méditerranée » et elle prend une place grandissante dans la relation conflictuelle entre la Russie et l’Occident. Pour Moscou, la Crimée est une tête de pont vers la Méditerranée et le Moyen-Orient. Aussi, l’Europe ne saurait négliger la mer Noire. Si l’OTAN s’avère indispensable, l’UE doit jouer un rôle actif pour soutenir les États de la région et leur ouvrir un autre horizon | Texte de l’intervention prononcée par Jean-Sylvestre MONGRENIER, Chercheur associé à l’Institut Thomas More, lors du petit-déjeuner « Mer Noire : espace stratégique », organisé par l’Observatoire des États post-soviétiques de l’INALCO, le 19 mai 2015 à Paris (...)




Vendredi, 22 Mai, 2015

Analyse | L’Ukraine est engagée malgré elle dans une guerre hybride qui a des retombées en Europe centrale et orientale. Quelle que soit la manière dont on définisse ce type de guerre, il apparaît que le mot « hybride » est un l’une des clefs de la situation géopolitique. La guerre hybride que la Russie mène sur ce champ de bataille relève d’une grande stratégie qui combine différents moyens et outils. Ce « mix » stratégique constitue une menace globale et hybride pour la Communauté euro-atlantique, et elle génère un climat de paix-guerre. C’est là un défi de longue haleine | Texte de l’intervention prononcée par Jean-Sylvestre MONGRENIER, Chercheur associé à l’Institut Thomas More, lors du (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22