Sécurité et défense européenne
Lundi, 28 Décembre, 2009

LeclercPar Thibault FOUILLEN, chargé de mission à l'Institut Thomas More.

L'une des principales caractéristiques de la crise financière de l’automne 2008 muée en crise économique depuis plus d'un an maintenant est clairement le gel assez généralisé dans les investissements et la grande réticence qui règne sur le crédit – ce qui ne peut qu'avoir des conséquences sur l'activité économique et industrielle. Mais alors que les effets de cette crise brutale se font sentir partout et que la "tentation protectionniste" est une menace jusqu'ici à peu près tenue à distance, il nous semble pertinent d’évaluer l'impact que la crise peut avoir sur l’industrie de défense française.

 

Un secteur spécifique

Pour (...)




Mardi, 14 Avril, 2009

Picture-JSMongrenier-Avril2009Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).

Interrogés au lendemain de la guerre du Kosovo sur les cas de figure dans lesquels la PESD (Politique européenne de sécurité et de défense) pourrait être mise en oeuvre, les experts des problématiques continentales appelaient  l’attention sur le foyer de tension moldave, éclipsé par les guerres d’ex-Yougoslavie. De fait, les territoires instables du Sud-Est européen et leurs conflits enchevêtrés - dans les Balkans et en Moldavie mais aussi dans le Caucase du Sud - entrent dans le champ des missions de Petersberg, au titre du maintien, (...)




Mardi, 24 Mars, 2009

Entretien exclusif avec Hervé MORIN, ministre de la Défense, à quelques jours du sommet de l'OTAN de Strasbourg et Kehl, les 3 et 4 avril 2009.

A quelques jours du sommet de l’OTAN qui se tiendra à Strasbourg (France) et à Kehl (Allemagne) les 3 et 4 avril prochains, l’Institut Thomas More publie une interview exclusive du ministre de la Défense, Hervé MORIN. Alors que la décision du président de la République de réintégrer l’ensemble des structures de l’OTAN fait débat dans le pays, le ministre revient en détails sur les enjeux et les défis de l’Europe de la défense dans ce nouveau contexte, sur les attentes de la France à l’occasion de ce sommet décisif, sur le contexte géopolitique élargi qui (...)




Vendredi, 20 Mars, 2009

Picture-JSMongrenier-3-Mars2009Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).

Il faut en tout premier lieu insister sur le fait que le retour complet de la France dans la structure militaire intégrée de l’OTAN s’inscrit dans une histoire de longue durée. Si rupture il y a, c’est moins dans l’ordre stratégique et militaire que sur le plan des rhétoriques et des représentations géopolitiques. De fait, la France est l’un des pays fondateurs de l’Alliance atlantique et le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Robert Schuman, qualifié de « père de l’Europe », a joué un rôle décisif dans les (...)




Mardi, 3 Mars, 2009

Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis). Cet article est la version française et enrichie de l'intervention prononcée en anglais lors de la conférence “A transforming Nato? Out of area or out of business?” organisée par l'IPSI à Milan (Italie) le 11 mai 2009.

Dès son premier « discours aux Ambassadeurs » (27 août 2007), le président de la République française, Nicolas Sarkozy, a mis en avant la complémentarité entre la rénovation de l’Alliance atlantique (l’OTAN), instituée le 4 avril 1949, et le développement de la PESD (Politique européenne de sécurité et de (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18