Sécurité et défense européenne
Mardi, 8 Janvier, 2013

Analyse | Au début du mois de janvier, le général Sverker Göranson, chef d’état-major de l’armée suédoise déclarait que son pays ne pourrait résister à une offensive militaire limitée. En cause, la baisse continue des dépenses militaires depuis la fin de la Guerre froide. Au vrai, c’est l’Europe dans son ensemble qui désarme et s’abîme dans la psychologie du « dernier Homme ». Une attitude en rupture avec le monde de la vie et ses défis | Article de Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More

Au début de ce mois, le général Sverker Göranson, chef d’état-major de l’armée suédoise déclarait que son pays serait bien en mal de résister plus d’une semaine à une (...)




Vendredi, 19 Octobre, 2012

Analyse | Au regard d’une approche de type Realpolitik, la « transformation » de l’OTAN dans l’après-guerre froide pourrait constituer une aberration, un certain nombre de commentaires en France reflétant cette idée. Selon l’école néoréaliste des relations internationales, la formation des alliances n’est censée refléter qu’un état momentané des rapports de puissance. A contrario, l’application à l’OTAN de la méthode géopolitique se révèle féconde et d’une plus grande portée interprétative. Inscrite dans la durée, cette alliance politico-militaire récapitule des héritages et des mémoires qui requièrent une démarche historienne distinguant différentes échelles de temps. (...)




Jeudi, 27 Septembre, 2012

Podcast | La situation au Mali est évoquée à Bruxelles par les Vingt-Sept. Les ministres de la Défense de l’Union européenne ont achevé aujourd’hui, jeudi 27 septembre, une rencontre informelle de deux jours. Comment l'Union européenne peut-elle venir en aide à Bamako ? | Interview d'Antonin TISSERON, chercheur associé à l’Institut Thomas More | RFI, émission Allô Bruxelles, jeudi 27 septembre 2012

 

Ecoutez le podcast de l'émission en cliquant ici


 




Vendredi, 13 Juillet, 2012

Analyse | Le terrorisme en Europe et la lutte orchestrée par les gouvernements pour y mettre fin ne datent pas d’hier. Dans les années 1970-80, la situation s’apparentait à un « euroterrorisme » avec des attentats perpétrés aux quatre coins de l’Europe, commis par des cellules nationales telles la Fraction Armée Rouge en Allemagne et les brigades rouges en Italie, la mouvance radicale pour la Palestine incarnée par le groupe Abou Nidal ou encore les attentats imputés au Comité de solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient dans les années 1985-86. Dans ce contexte, un embryon d’« Europe judiciaire » se met progressivement en place, émanant d’ailleurs plus de volontés (...)




Jeudi, 28 Juin, 2012

AnalyseA partir du 1er juillet 2012, Chypre présidera pour six mois l’Union européenne dans un contexte extrêmement délicat. Cette île de la Méditerranée orientale est en partie sous le contrôle de troupes turques depuis bientôt quarante ans. Elle est aussi engagée dans une grave crise économique que la Russie pourrait mettre à profit pour renforcer sa présence dans les affaires chypriotes. En outre, la Syrie en guerre n’est pas très éloignée. L’île de Chypre est donc à la croisée de crises et de conflits entremêlés. Elle nous rappelle que l’Occident ne saurait oublier son Orient. Le « brave new world » n’est décidément pas une utopie pacifique | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20