Sécurité et défense européenne
Lundi, 23 Décembre, 2013

Analyse | Le pivotement de la diplomatie Obama vers l’Asie s’est imposé dans les esprits et le retrait des armes nucléaires tactiques américaines des bases européennes pourrait être le prochain acte de ce « grand récit ». Pourtant, le thème du « pivot » est de longue date une idée-force de la philosophie de l’Histoire et la mondialisation, en tant que phénomène géostratégique, rend improbable un jeu à somme nulle entre Europe et Asie-Pacifique. La dévaluation des armes nucléaires tactiques est réelle, bien avant la diplomatie du « pivot », mais le maintien d’un certain nombre d’engins américains en Europe contribue à la défense collective, ainsi qu’à la répartition des risques et des coûts | (...)




Mardi, 3 Décembre, 2013

Analyse | Les pressions de Vladimir Poutine sur l’Ukraine et le rejet par Viktor Ianoukovitch d’un accord d’association à l’UE sont les signes d’un conflit géopolitique latent entre Moscou et Bruxelles. La partie n’est pas achevée et se joue aussi à Kiev | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, Chercheur associé à l’Institut Thomas More

Les 28 et 29 novembre derniers, Vilnius accueillait un sommet consacré au Partenariat oriental, lequel recouvre le champ des coopérations que l’Union européenne développe avec ses voisins d’Europe médiane et du Sud-Caucase, ceux-ci subissant de fortes pressions russes. Huit jours plus tôt, Kiev annonçait le report de l’accord d’association négocié avec Bruxelles. Un (...)




Lundi, 25 Novembre, 2013

Analyse | Les 28 et 29 novembre 2013, Vilnius accueillera un sommet consacré aux relations entre l’Union européenne d’une part, les pays de l’Est européen et du Sud-Caucase d’autre part. Les fortes pressions exercées par Moscou sur l’Ukraine, pour qu’elle dédaigne le Partenariat oriental de l’UE et rallie l’Union eurasienne, indique le niveau des enjeux. Du point de vue de Bruxelles, l’idée directrice devrait être de donner forme à un vaste système géopolitique paneuropéen | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, Chercheur associé à l’Institut Thomas More

Les 28 et 29 novembre 2013, Vilnius, capitale de la Lituanie, accueillera un sommet consacré aux relations entre l’Union européenne (UE) et ses (...)




Vendredi, 18 Octobre, 2013

Analyse | Les exportations russes de gaz n’ont pas pour seuls objectifs le profit et l’enrichissement. L’énergie est un levier de pouvoir qui s’inscrit dans une grande stratégie visant la reconstitution d’un centre de puissance russe et la formation d’une union eurasienne. Pourtant, la transformation des marchés d’hydrocarbures donne à l’Union européenne une plus grande latitude d’action. Le renforcement du « partenariat oriental » avec l’Est européen jouera aussi en ce sens | Par Jean-Sylvestre MONGRENIER, chercheur associé à l’Institut Thomas More et auteur de Stratégies et géopolitiques russes des hydrocarbures : un défi pour l’Europe (Presses universitaires de Louvain, 2013) | Le présent (...)




Vendredi, 13 Septembre, 2013

Analyse | Suite à la dégradation de la situation dans le Sahel, l’UE a renforcé son implication dans la région, en adoptant une approche quelque peu différente de celle des Etats-Unis. En dépit de sa réaction tardive et laborieuse dans certains domaines, l’UE devra relever plusieurs défis et mettre à profit ses atouts, si elle veut occuper un rôle à la hauteur de ses ambitions dans la stabilisation du Sahel à long terme | Interview avec Antonin TISSERON, chercheur associé à l’Institut Thomas More, et Bérangère ROUPPERT, chargée de recherche au GRIP, co-auteurs de Sahel : éclairer le passé pour mieux dessiner l’avenir (GRIP, 2013)

 

Avant le coup d’État de 2012 au Mali quelle était l’action de (...)




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22